MEDIA

Avril 2020, le premier confinement bat son plein … ou plutôt son vide ! Mais en tant que compositeur ce fut une période faste, car finalement, rien d’autre à faire que s’asseoir devant le PC, ouvrir Cubase et composer, expérimenter … j’ai voulu avec ce morceau faire sentir l’étrangeté de ces moments, mêlés de solitude, de détermination et d’espoir. Et j’en ai profité pour entrelacer des instruments virtuels et ma guitare électrique.

Connaissant mes goûts pour tout ce qui est tendu et angoissant, un collègue compositeur m’a mis au défi de produire un morceau romantique et nostalgique … bon, j’avoue, il reste un petit côté sombre, ou simplement mélancolique … qu’en pensez-vous ?

Cette fois, je me suis mis au défi de composer une trame musicale en n’utilisant qu’une seule collection, en l’occurrence Metropolis Ark 2 d’Orchestral Tools (ils sont fort ces allemands !). Si un réalisateur voulait y coller des images, j’imagine un univers à la Tim Burton, en animation, racontant l’histoire douce-amère d’un spectre trainant sa peine.

A cette époque je regardais de nombreux films d’aventures aux bandes originales épiques, et j’ai eu envie de m’en inspirer. Guidé par le son inspirant des instruments contenus dans la collection Metropolis Ark 1 d’Orchestral Tools, j’ai composé cette musique filmique, cinématique … épique, sur laquelle j’imagine Hannibal le conquérant et son armée menant l’assaut, au petit matin, juchés sur leurs éléphants.

Deuxième participation à un concours, organisé cette fois par la marque américaine d’instruments virtuels 8DIO. La seule contrainte était d’utiliser au moins un instrument de la marque, et de créer une bande son de maximum 5 minutes. Etant fan de science-fiction, j’avais envie de composer un morceau qui puisse coller à cet univers, et l’actualité m’a fourni un sujet parfait : la sonde Schiaparelli en approche vers Mars !

Premier concours de composition de musique à l’image auquel j’ai participé. Les règles étaient : créer une track qui habille l’image fixe proposée, et d’une durée maximum de 30 secondes...

Défi intéressant proposé par la marque de moniteurs studio Adam Audio. Du coup je m’étais astreint à peaufiner mon mixage et particulièrement l’image stéréo.

Ma première incursion dans le versant électro de le musique cinématique. Créée sans images ou projet de film, cette track me permettait simplement d’essayer des synthétiseurs virtuels et de travailler avec des boucles rythmiques, en utilisant ma STAN comme un sampler à l’ancienne.

La toute première composition que je publie ! On était en 2016, je venais de découvrir le monde des instrument virtuels orchestraux, et encouragé par les membres d’un forum avec lesquels je discutais sur AudioFanzine, j’ouvre mon compte SoundCloud et y dépose cette track. Leurs commentaires furent amicaux et constructifs, et je les en remercie, car c’est toujours avec le sourire que je repense à cette époque des premiers pas.

Encore une track composée pour un concours. 1 minute maxi et un seul instrument virtuel autorisé : Cyber Crime de Sample Hero. Ce fut donc l’occasion d’expérimenter avec des plug-ins d’effets, pour modifier le pitch, le timbre, etc …